Qu’est ce que le VRAI Neurofeedback ?

Si on vous parle de « Neurofeedback » , il y a de fortes chances que vous alliez taper le mot clé dans un moteur de recherche. Et parmi les premières réponses, vous allez surement tomber sur NeurOptimal (appelé aussi « Neurofeedback Dynamique ») de l’Association Française pour la Diffusion du Neurofeedback.
Je vais vous faciliter la tâche : ce n’est pas du neurofeedback, et nous allons voir pourquoi.

Ritaline et neurofeedback dans la prise en charge du TDAH

La RITALINE (ou Méthylphénidate) est un psychostimulant puissant. Paradoxalement et sans que le mécanisme de son mode d’action soit connu, il permet de réguler l’hyperactivité pathologique de certains enfants.

Santé mentale et neurofeedback

Le neurofeedback peut être un puissant outil de guérison dans un domaine qui a désespérément besoin de meilleures options de traitement. En ciblant directement des sites spécifiques du cerveau et en modifiant la biologie du cerveau pour un meilleur fonctionnement, il a le potentiel d’avantages à long terme. Dans ma clinique, le neurofeedback continue de me surprendre, moi et mes patients, avec sa capacité à guérir le cerveau de nouvelles façons.

Bien que le domaine ait encore besoin de plus de recherches pour nous aider à comprendre les mécanismes exacts derrière la neuroplasticité et le biofeedback EEG, il s’agit d’une option de traitement prometteuse lorsqu’elle est administrée correctement. Au fur et à mesure que le domaine progresse, j’espère que le neurofeedback sera considéré comme une option de traitement sérieuse par les cliniciens et les patients.

Anxiété : Par quel moyen s’en sortir ?

L’anxiété est une émotion désagréable qui combine des symptômes physiques (le cœur bat vite et fort, la respiration semble difficile, présence de sueurs, tremblements, étourdissements ou de mains moites, corps crispé, muscles tendus) et des pensées anxieuses (inquiétudes, ruminations, obsessions, doutes, craintes).

L’anxiété est une émotion désagréable qui combine des symptômes physiques et des pensées anxieuses

QU’EST-CE QUE L’ANXIÉTÉ ?

L’anxiété est une réaction normale qui devient une maladie lorsqu’elle survient alors qu’aucun événement ne la justifie vraiment. On parle alors de troubles anxieux, incompatibles avec la vie quotidienne. L’anxiété peut prendre plusieurs formes : anxiété généralisée, phobies, troubles paniques ou troubles obsessifs compulsifs, les TOC. Les troubles anxieux s’expriment de très nombreuses manières selon l’histoire familiale et personnelle du patient, son hérédité, son imaginaire ou les causes des premiers épisodes d’anxiété.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DE L’ANXIÉTÉ ?

L’anxiété se manifeste par un sentiment diffus d’inquiétude qui a des répercussions négatives sur le quotidien. La personne anxieuse est fatiguée, irritable, a du mal à se concentrer et se sent incapable de contrôler les situations qui se présentent. Aux symptômes psychologiques s’ajoutent des symptômes physiques parfois éprouvants : palpitations cardiaques, tension musculaire, sensation d’étouffement, sueurs, bouffées de chaleur ou de froid, sensation de boule dans la gorge ou dans l’estomac, insomnies, etc.

LES SYMPTÔMES PSYCHIQUES

La personne ressent de la peur et de l’angoisse face à la plupart des événements de la vie et craint toujours l’arrivée d’une catastrophe. Même lorsque les choses vont bien, elle se dit que cela ne va pas durer. Elle est fatiguée, irritable, a du mal à se concentrer et se sent incapable de contrôler les situations qui se présentent. Parfois, elle s’isole par peur de ne pas avoir le contrôle de ce qui l’entoure (anxiété sociale).

Parfois, la personne angoissée cherche à échapper à sa peur du lendemain en devenant hyperactive, en se lançant dans une fuite en avant qui lui permet d’avoir l’impression de contrôler ce que l’avenir lui réserve.

LES SYMPTÔMES PHYSIQUES

Les symptômes physiques sont variés et nombreux : troubles du sommeil, douleurs musculaires, palpitations, tremblements, mains moites, vertiges, frissons, maux de tête ou maux de ventre, diarrhée ou constipation, sensation de serrement au niveau de la poitrine, impression d’étouffer, nœud à l’estomac ou à la gorge, spasmophilie, envie constante d’uriner, etc.

COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON L’ANXIÉTÉ ?

Le diagnostic d’anxiété est posé lorsque le malade se plaint de soucis excessifs, chroniques et incontrôlables depuis plus de six mois et qu’il présente au moins trois des six symptômes suivants : fatigue, irritabilité, difficultés à se concentrer, troubles du sommeil, douleurs musculaires, agitation ou surexcitation.

L’anxiété est souvent mal prise en charge, parce que les personnes concernées hésitent à consulter. Elles pensent que leur anxiété exacerbée est un trait de leur personnalité, qu’elles doivent la subir et qu’il n’y a pas de remède. La majorité des personnes souffrant d’angoisse déclare avoir toujours éprouvé cette inquiétude excessive.

 

COMMENT ÉVOLUENT LES TROUBLES ANXIEUX ?

Si les troubles anxieux ne sont pas traités, ils peuvent évoluer vers la dépression. L’anxiété non traitée peut aussi entraîner alcoolisme, dépendance aux drogues ou tentatives de suicide. Des complications à long terme sont possibles, entraînant par exemple un risque accru d’hypertension artérielle, de maladies cardiaques, de cancer ou de diabète. De plus, l’anxiété généralisée favorise l’apparition d’autres troubles anxieux, phobie simple ou phobie sociale, troubles paniques, troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

 

QUELS SONT LES TRAITEMENTS DE L’ANXIÉTÉ ?

Le traitement de l’anxiété repose sur la psychothérapie, en association éventuelle avec des médicaments si les symptômes sont trop difficiles à supporter. Les troubles anxieux peuvent être traités par plusieurs types de médicaments : des anxiolytiques et certains antidépresseurs.

Ces médicaments ne doivent être prescrits que dans les cas où les troubles anxieux deviennent invalidants et entravent la vie quotidienne. 

Si ces 2 solutions ne sont pas suffisantes, alors n’hésitez pas à prendre RDV pour comprendre comment le neurofeedback peut aider à améliorer de façon efficace et durable votre santé mentale.

De nombreuses études ont prouvé depuis plusieurs années, l’intérêt de cette thérapie dans la prise en charge des troubles anxieux.

Vous trouverez ici de nombreuses publications scientifiques sur l’intérêt du neurofeedback pour traiter l’anxiété :  https://isnr.org/isnr-comprehensive-bibliography#04

Pourquoi améliorer son sommeil ?

Des chercheurs ont mis en évidence en 2012 l’existence d’un réseau actif d’évacuation des déchets produits par le cerveau. Des dysfonctionnements dans ce système pourraient expliquer la survenue de maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer ou Parkinson.

Troubles de la parole et neurofeedback

On distingue :
Les troubles simples du langage oral : troubles de l’articulation, bégaiements, retard de parole et de langage,
La dysphasie qui est en lien avec un dysfonctionnement des structures cérébrales, dédiées spécifiquement au langage.

serious little kid

Gestion des colères avec le neurofeedback

Angoisse, colère, excitation… Quand les émotions s’emballent, l’élève peut perdre sa concentration et échouer. La parade ? Développer ce qu’on appelle la régulation automatique des émotions, qui permet de se dédier entièrement à la tâche demandée.

TDA/H & Programme d’entrainement aux habiletés parentales (ou PEHP) de type Barkley

Coaching parental. Vous aidez à surmonter les difficultés pour accompagner  un enfant présentant un trouble déficitaire de l’attention (avec ou sans hyperactivité).

Programme d'entrainement aux habiletés parentales (ou PEHP) de type Barkley
Le PEHP type Barkley s’adresse aux parents d’enfants de 5 à 12 ans présentant un Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) et/ou des comportements d’opposition. C’est un accompagnement parental basé sur les concepts des thérapie cognitives et comportementales, dont l’objectif est de favoriser ou rétablir des relations sereines entre l’enfant et son entourage, en permettant aux parents de mieux comprendre le fonctionnement de leur enfant et d’améliorer leur propre attitude.

Voici les thématiques abordées au cours des différentes séances :

  • Séance 1 : présentation du TDAH et du TOP
  • Séance 2 : comprendre la désobéissance, l’analyse fonctionnelle et le renforcement
  • Séance 3 : le moment spécial
  • Séance 4 : faire une demande
  • Séance 5 : tableau de comportements et jetons
  • Séance 6 : la gestion du temps
  • Séance 7 : le temps d’arrêt
  • Séance 8 : les devoirs, l’organisation et le lien avec l’école
  • Séance 9 : les sorties
  • Séance 10 : anticipation et bilan
Vous êtes intéressé(s) ? Nous vous invitons à prendre contact pour nous expliquer votre situation et vos attentes. Nous pourrons ainsi définir ensemble si cet accompagnement correspond à vos besoins. Pour rappel, le programme Barkley s’adresse aux parents d’enfants de 5 à 12 ans présentant un TDAH et/ou des comportements d’opposition.

Céline POUESSEL.

Troubles neurodéveloppementaux

Les troubles neurodéveloppementaux se manifestent généralement lors de la petite enfance et avant l’entrée à l’école. Ils se caractérisent par un retard de développement et se traduisent par des atteintes cognitives, comportementales et sensorimotrices.

Doctor checking x-ray results

Les troubles acquis

Les troubles acquis sont le résultat d’accidents, de traumatismes ou de maladies qui perturbent le quotidien d’une personne.